Radio digitale, irrealistico il calendario francese?

Sembra che gli apparecchi radio messi in vendita nel 2009 dovranno integrare la ricezione digitale


(Radio Passioni) – Les Echos, qui ripreso dal sito Silicon.fr, anticipa il calendario fissato dal Parlamento francese per il passaggio alla radio digitale a standard DVB-T (385 richieste di licenza pervenute per una copertura finora del 30% del territorio). Sembra che gli apparecchi radio messi in vendita nel 2009 dovranno integrare la ricezione digitale. Se davvero sarà così, si rischia un effetto a mio parere molto negativo sul pubblico. La radio via etere diventerà un medium di nicchia. Il Simavelec, associazione di categoria dei costruttori (che entro il 2010 dovranno adeguarsi al T-DMB, non si sa bene con quali volumi di componentistica) si dice alquanto scettico. Anche perché non è che i francesi abbiano risolto del tutto i problemi di spazio in banda III, come del resto succede da queste parti. Laggiù c’è Canal+ analogico, che dovrebbe sì levare le tende nel 2010, ma senza che per il momento alcuna decisione sia stata presa al proposito.

Radio numérique : le calendrier se précise

21-11-2008

Les fabricants de postes radio ont jusqu’à 2010 pour intégrer les tuners numériques dans leurs récepteurs

Le passage vers la radio numérique se précise peu à peu. Selon Les Echos, le Parlement commence à établir un calendrier de déploiement.
Rappelons que le basculement de l’analogique vers le numérique, prévu pour l’année 2009 doit libérer un grand nombre de fréquences. La radio est concernée au premier chef. Une technologie a déjà été choisie : le T-DMB.
La commission chargée de l’étude du dossier a déposé un amendement visant à proposer des étapes successives. Le premier chantier concerne les terminaux. Les futurs postes de radio commercialisés tout au long de l’année 2009 devront tous comprendre un tuner numérique. Les constructeurs disposent de quelques mois –jusqu’à 2010- pour l’intégrer. Plus tard, en 2012, puis en 2013, les baladeurs, les téléphones mobiles et les GPS, devront également basculer vers le numérique.
Les radios se disent satisfaites d’un calendrier qu’elles jugent “précis”. Toutefois, elles ajoutent que si 100% des Français doivent être équipés un jour “il faut que tous les équipements vendus soient compatibles”.
Du coté du CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel), par la voix de Rachid Arhab, chargé du suivi du dossier radio numérique, on se félicite également de l’avancement du dossier. L’organisme espère néanmoins disposer de suffisamment de “visibilité sur les ressources en fréquences”.
Les fabricants en revanche se montrent plus sceptiques. “On impose aux fabricants de passer à la radio numérique alors que l’on n’a pas encore les résultats de l’appel d’offres sur les radios candidates au numérique ni le calendrier de la couverture”, regrette Pascal Chevallier, délégué général adjoint au Simavelec, le syndicat des constructeurs.
En effet, les 358 dossiers reçus par le CSA au début du mois d’octobre dernier sont encore en traitement. Pour le moment, le premier appel d’offres émis ne concerne que 30% du territoire. D’où les inquiétudes de fabricants qui craignent devoir livrer des terminaux sans l’assurance de les voir achetés.
Le deuxième appel d’offre, censé intervenir au courant de l’année 2009 devrait permettre de couvrir l’ensemble du territoire.
Une seule ombre demeure cependant au tableau. Le calendrier d’extinction de l’analogique tarde à être établi. La chaîne Canal+ est censée libérer la bande fréquence III en 2010. Aucune mesure ne semble avoir été prise en ce sens pour le moment.
Rappelons que le lancement de la radio numérique est prévu pour 2009.

printfriendly pdf button - Radio digitale, irrealistico il calendario francese?
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Share on telegram
Send Mail 2a1 - Radio digitale, irrealistico il calendario francese?

Non perdere le novità: iscriviti ai canali social di NL su Facebook e Telegram. News in tempo reale

Ricevi gratis la newsletter di NL