Radio digitale: altri tre mesi per le domande in Francia

L’authority francese, il CSA, accoglie le richieste e sposta la data di consegna delle “candidature” alle licenze per la radio digitale


da Radio Passioni

Prevista per giugno, la data limite di presentazione slitta al primo ottobre 2008. All’inizio sono previste 19 regioni per una copertura pari al 30% della popolazione. “La cosa non rallenta in alcun modo l’avvio del processo di digitalizzazione della radio in Francia”, afferma il comunicato stampa del regolatore. Certo, certo.

Appel pour la radio numérique : date de dépôt des dossiers repoussée au 1er octobre 2008

Date de publication sur le site : 30 mai 2008

Le 26 mars 2008, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a lancé le premier appel aux candidatures pour la radio numérique terrestre. Cet appel fait suite à la signature de l’arrêté du 3 janvier 2008 retenant la norme T-DMB pour la diffusion de services de radio sur les bandes III et L.
L’appel organisé par le Conseil est une étape décisive dans le processus de numérisation de la radio. Il porte sur 19 zones géographiques, réparties sur l’ensemble du territoire métropolitain et correspondant à une couverture de 30 % de la population.
De nombreux éditeurs, représentant l’ensemble des catégories du secteur de la radio, ont demandé au Conseil supérieur de l’audiovisuel de leur accorder un délai supplémentaire pour remettre leurs dossiers de candidature.
La date de dépôt des dossiers, initialement prévue le 16 juin 2008, est désormais fixée au 1er octobre 2008.
Ce délai complémentaire, qui ne remet aucunement en cause le processus de lancement de la radio numérique terrestre, sera mis à profit par l’ensemble des acteurs pour préciser, dans les dossiers de candidature, les caractéristiques économiques et techniques des projets (évaluation des coûts de diffusion, modalités de financement des radios associatives…) et pour permettre, le cas échéant, l’optimisation et l’actualisation du plan de fréquences.

printfriendly pdf button - Radio digitale: altri tre mesi per le domande in Francia