Noi ci fidano del Web. I francesi della radio

Le Monde: “I fatti si svolgono più o meno come li riferisce la radio.”


da Radio Passioni

Leggo su Newsline di un sondaggio che attribuisce al pubblico italiano una grande fiducia nelle informazioni veicolate da Internet. Strano. La posizione dei francesi, riferisce Le Monde, è opposta. Nei confronti del Web c’è la massima sfiducia (solo il 31% giudica il Web attendibile). Mentre, guarda caso, in Francia si pensa (57%) che in genere “i fatti si svolgono più o meno come li riferisce la radio.”

Pour les Français, la Toile n’est pas une source d’information fiable
Mis à jour le 23.01.08 | 17h00

La confiance des Français dans les médias (radio, télévision, presse écrite et Internet) s’est quelque peu érodée en 2007. Tel est le constat du 21e baromètre TNS-Sofres réalisé pour La Croix et publié dans le quotidien dans son édition du mercredi 23 janvier.
C’est à la radio que les Français accordent le plus confiance, 57 % des personnes interrogées estimant que “les choses se sont passées vraiment ou à peu près comme la radio les raconte”. Un chiffre stable d’une année sur l’autre. La presse écrite se maintient au deuxième rang (49 %), mais perd 2 points par rapport à la précédente enquête. Elle est suivie par la télévision (46 %), en recule de 2 points. Quant à Internet, seulement un tiers des Français (31 %) y voient une source d’information fiable.
Autre enseignement, 57 % des Français doutent de l’indépendance des journalistes aux pressions des partis politiques et du pouvoir, et 54 % doutent de leur indépendance face aux pressions de l’argent. Ces deux chiffres sont toutefois en recul de 6 points chacun : “Signe d’un regain de confiance ?” s’interroge La Croix, dans une période où les journalistes restent très soucieux à l’égard de leur indépendance vis-à-vis de groupes de médias appartenant à des patrons proches du président de la République, Nicolas Sarkozy.

COUVERTURE EXCESSIVE

Sans surprise, 93 % des personnes interrogées estiment que “les médias accordent trop de place à la vie privée de Nicolas Sarkozy, quelle que soit leur sensibilité politique”. Si 41 % des Français considèrent que les sujets concernant M. Sarkozy sont objectifs, 37 % d’entre eux estiment que ces sujets sont “plutôt favorables” au chef de l’Etat.
Parmi les sujets qui ont dominé l’actualité en 2007, la campagne présidentielle a donné lieu à une couverture “excessive” pour 50 % des sondés, suivie par l’affaire de L’Arche de Zoé, l’interdiction de fumer dans les lieux publics, autant de sujets jugés “surmédiatisés”.
En revanche, la moitié des Français trouvent que les médias “n’ont pas assez parlé” du pouvoir d’achat, des sans-abri, de la réforme des régimes spéciaux de retraite, du réchauffement climatique, du conflit au Darfour… Mais 68 % ont jugé équilibrée la couverture médiatique du décès de l’Abbé Pierre ou de la Coupe du monde de rugby.
Au final, l’intérêt des Français pour les médias reste élevé. 72 % des personnes interrogées déclarent “suivre les nouvelles données par les moyens d’information avec un intérêt “très grand” ou “assez grand””. Et ce, malgré un léger recul (- 3 %) début 2008.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Share on telegram
Send Mail 2a1 - Noi ci fidano del Web. I francesi della radio

Non perdere le novità: iscriviti ai canali social di NL su Facebook e Telegram. News in tempo reale

Ricevi gratis la newsletter di NL